Livraison gratuite commande de 100$ et +
Les bienfaits du microdosage

Les bienfaits du microdosage

Vous cherchez à introduire le cannabis dans un mode de vie sain mais craignez le high généralement associé à sa consommation ? Eh bien le microdosage est sans doute pour vous. Issu du monde de la pharmaceutique, le terme fait référence à ce qu’on peut appeler la « dose effective minimum », ou dit autrement, la plus petite quantité possible pour provoquer des changements bénéfiques dans l’organisme sans avoir à subir le contrecoup des effets secondaires et d’une euphorie prononcée. Démystifions cette pratique qui gagne en importance et séduit un nombre grandissant d’adeptes du ganja qui, comme nous, croient que son plein potentiel réside dans la modération.

POURQUOI CONSOMMER MOINS ?

Rappelons-le, les caractéristiques du cannabis sont le résultat de l’action des endocannabinoïdes sur le système endocannabinoïde dont le processus de régulation - nommé homéostasie - permet de contribuer au fonctionnement normal du corps et de l’esprit. Autre fait important, la substance a des propriétés biphasiques, ce qui signifie qu’elle peut produire des réponses opposées en fonction de la quantité consommée, causant à l’occasion des sentiments d’étourdissement, de nausée ou de fatigue quand celle-ci se fait trop forte. En favorisant un dosage équilibré, les attributs psychoactifs se trouvent minimisés - voire inexistants - et constitue par le fait même le meilleur remède pour éviter l’occurrence des effets indésirables tout en permettant un usage quotidien de la plante sans crainte d’interférer avec sa concentration ou sa productivité.

COMMENT ÉTABLIR SA POSOLOGIE ?

Difficile d’y répondre directement puisque celle-ci varie d’une personne à une autre en fonction d’une multitude de facteurs tels que le métabolisme, la sensibilité du système endocannabinoïde, le poids, la taille, l’alimentation et la santé globale. Ce qui fonctionne pour d’autres peut dès lors se révéler infructueux pour vous. Sans compter la variété utilisée ainsi que la concentration en THC/CBD qui créeront une impression différente en fonction de chaque individu. À ce propos, nous conseillons de consulter l’un des sites offrant des fiches produits détaillées afin d’explorer les variétés de souches, ce qui peut constituer un bon point de départ à partir duquel il faudra expérimenter pour trouver celle - ou celles - qui correspond à ce que vous recherchez.

Médecine personnalisée, il vous faudra donc sans doute du temps, de la patience et de l’entraînement pour trouver votre juste équilibre, mais croyez nous, l’exercice en vaut la chandelle. D’ailleurs, les recherches sur le sujet se définissent peu à peu, c’est le cas notamment du Dr Dustin Sulak, spécialiste en cannabis médical et PDG d’Ingr8, qui a découvert que la plupart de ses patients ont un certain seuil en dessous duquel ils développent avec le temps une augmentation progressive des bénéfices pour la santé, et à contrario au-dessus duquel ils développent une tolérance, diminuant ainsi les avantages et augmentant les effets secondaires. Ce dernier propose donc un protocole pour identifier soi-même sa propre dose optimale et ainsi pousser le consommateur jusqu’à la frontière de l’enivrement tout en évitant de la franchir.

QUELS SONT LES MEILLEURS MOYENS POUR MICRODOSER ?

De nombreuses méthodes existent pour tirer pleinement profit de la plante, mais certaines se montrent plus efficace afin d’exercer un contrôle rigoureux. La voie la plus porteuse semble aujourd’hui se tourner vers les comestibles et divers produits contenant de petites quantités de THC - inférieurs à 3mg pour ce qui est du microdosage - émergent et font leur place sur le marché. Disponibles sous diverses formes - chocolat, bonbons à la menthe et sachet de thé à infuser pour ne nommer que celles-ci -, ils ont l’avantage de pouvoir être appréciés avec discrétion à tout moment et offrent une connaissance exacte de ce qui est ingéré grâce à l’amélioration des techniques d’infusion. Il reste également possible de préparer ses propres comestibles à partir d’extraits d'huile de cannabis disponibles et dont les rapports variables et calibrés de CBD et de THC viennent répondre aux besoins et aux sensibilités de chaque patient. Et pour éviter les sensations puissantes et prolongées auxquelles ils sont souvent associés, nous vous conseillons de faire preuve de précaution en ce qui concerne les ingrédients psychoactifs et gardez en tête qu’il peut se passer plus d’une heure avant qu’ils se manifestent : vaut mieux encore une fois prioriser une approche graduelle et tempérée. 

La vaporisation peut également être adoptée en ce qu’elle procure une vapeur très pure et des bienfaits presque immédiats permettant de mieux contrôler le dosage. Favorisez de petites inhalations que vous espacez les unes des autres et analysez ce qui se passe en vous après chacune d’entre elles pour progresser graduellement vers l’impression escomptée. Divers appareils portables vous permettront de vous y adonner avec subtilité tout en procurant un parfum plus doux et des saveurs plus délicates que par combustion.

Le microdosage peut donc représenter un attrait incontestable pour les nouveaux adeptes cherchant à se familiariser avec la plante, mais semble également être intéressant pour les plus expérimentés afin de réduire les coûts liés à son utilisation ou tout simplement pour tempérer l’usage que l’on en fait. Un bel exemple du développement du secteur du cannabis et qui constitue une façon pertinente de faire évoluer la perception que nous en avons tout en contribuant à atténuer les mythes et stéréotypes négatifs encore trop souvent attribués à ses consommateurs.  

Vous croyez aussi à une utilisation responsable du cannabis ? Partagez votre opinion sur les réseaux sociaux et avec votre entourage.